Le réaménagement pour un nouveau vignoble

La reconstitution des parcelles à la Rarnerchumme

 

 

 

Parcelles à l’état sauvage à la Rarnerchumme.

 

 

D’abord il s’agit de démonter les installations actuelles avant de pouvoir enlever les vieux ceps.

 

 

 

Une partie des ceps a été arrachée. Le travail se poursuit...

 

Nous mesurons les terrasses. Différents critères doivent être pris en compte, tels la déclivité, l’orientation, la nature du sol et la possibilité de mécaniser le travail.
Les terrasses sont ensuite construites à l’aide d’une petite pelle mécanique. Les finitions sont effectuées à la main.

 

 

 

A droite, les terrasses sont maintenant terminées. Le défrichage et le terrassement se poursuivent sur la parcelle voisine.

 

 

 

Vue de la parcelle terrassée. Le sol a été aménagé pour les jeunes plants.

 

 

 Les jeunes vignes ont été plantés. Les trous, dans lesquels elles sont plantées sont creusés au moyen d’une lance à eau.

 

 

La parcelle est aménagée.
Le dernier travail consiste à planter un échalas près de chaque jeune plant. Celui-ci servira de tuteur à la jeune pousse. 

 

Le terrain prend lentement des couleurs. Pour éviter l’érosion, les talus et les allées des terrasses sont ensemencées et la mauvaise herbe fauchée.
Les jeunes vignes se développent grâce à un arrosage supplémentaire.